A la Une
Ici , Vous trouverez nos 3 plus grandes Info de la semaine


Aidés par un groupe à l'extérieur lourdement armé, les détenus ont tenté de s'enfuir en faisant sauter le mur du complexe pénitentiaire.


Une tentative 

d'évasion de masse mardi d'une prison du nord du Brésil avec des charges d'explosifs a fait au moins 21 morts lors d'échanges de tirs avec la police, a annoncé le Secrétariat de la sécurité publique de l'État du Para.

"La tentative d'évasion a été soutenue par un groupe à l'extérieur lourdement armé" et "selon de premières informations, les prisonniers avaient aussi des armes à l'intérieur de l'établissement" situé près de Belem, dans l'État du Para, indique la même source.

Le groupe de complices a apparemment tenté de faire sauter un mur du complexe pénitentiaire Santa Izabel avec des explosifs. Les forces de police ont répliqué "avec des échanges de tirs nourris".

Les deux clubs démentent. Pour eux, l'arbitre n'a pas été agressé dimanche dernier. Le match entre Vars et Fléac avait été arrêté avant son terme.


C'est le site internet "Arbitrez-vous" qui a révélé cette affaire. Un article, titré de la sorte : "Une agression d'arbitre de plus au compteur de la lâcheté !!". Selon ce site, l'arbitre de la rencontre de football opposant Vars à Fléac, ce dimanche pour le compte de la 18e journée de Départementale 3, aurait été "violemment agressé d'un coup de tête par un dirigeant" de l'équipe fléacoise. Sauf que ce n'est pas vraiment l'avis des différents protagonistes.

On joue environ la 70e minute. Fléac mène au score lorsque le préposé au sifflet adresse un carton jaune au capitaine fléacois, pour contestation. Ce qui a le don d'énerver un dirigeant de cette même équipe, sur le bord du terrain. "Je lui ai dit de s'asseoir et il est rentré sur le terrain. Les joueurs l'ont écarté de moi, puis j'ai arrêté le match", explique le jeune arbitre, âgé de 21 ans.

Dépôt de plainte

"Quand je suis rentré au vestiaire, il m'a insulté.[...] Si les joueurs de Fléac ne le retenaient pas, c'était catastrophique. [...] Le coup de tête était très faible, il a fait le geste et ses joueurs sont intervenus au même moment". À la suite de cet incident, le jeune homme, qui exerce depuis sept années, a fait un rapport. Puis a porté plainte auprès du commissariat d'Angoulême dès lundi, sur les conseils de l'Union départementale des arbitres de football. De son côté, le président du club de Fléac Patrick Blincourt "dément". Selon lui, son dirigeant n'a pas touché l'arbitre.

Le petit garçon se serait noyé dans 30 centimètres d'eau après avoir échappé à la vigilance de sa grand-mère.

Un bébé de 18 mois s'est noyé vendredi dans un bac de récupération d'eau de pluie dans le jardin de sa grand-mère à Delle sur le Territoire de Belfort.

Le petit garçon, qui aurait échappé à la vigilance de sa grand-mère, a été déclaré mort vers 18 heures malgré les tentatives de réanimation des secours, ont indiqué les pompiers, confirmant une information de l'Est Républicain. Selon le quotidien, le bac contenait environ 30 centimètres d'eau.