A la Une
Ici , Vous trouverez nos 3 plus grandes Infos de la semaine

la pages "à la une" sera actualisé tous les lundis entre 8h00 à 20h00 


Équipe de France : Costil seul "nouveau" de la première liste de Deschamps depuis le Mondial


On prend presque les mêmes et on recommence pour les Bleus. Didier Deschamps a annoncé sa liste pour affronter l'Allemagne et les Pays-Bas les 6 et 9 septembre prochains dans le cadre de la Ligue des Nations. Hormis le gardien des Girondins Benoît Costil, qui vient remplacer un Steve Mandanda blessé, les 23 joueurs sélectionnés sont ceux qui ont soulevé la Coupe du monde le 15 juillet dernier à Moscou.

La seule "surprise" concerne Adil Rami. Le défenseur marseillais avait annoncé sa retraite à l'issue du Mondial russe. Le natif de Fréjus fait finalement bien partie des sélectionnés pour les deux premiers matchs des Bleus en tant que champions du monde. Il se murmure que Didier Deschamps pourrait lui offrir quelques minutes avant que le joueur ne tire sa révérence.

Le retour de la gale, une maladie contagieuse oubliée


Bien ancrée dans l'imaginaire collectif, la gale s'était faite discrète, même si elle n'a jamais réellement disparu : l'acarien à l'origine de cette maladie de peau a toujours été présent dans notre environnement. Depuis quelques années, les alertes à la gale se multiplient dans les écoles ou dans les collectivités. Signe d'une recrudescence ? 

Portables interdits à l'école : la nouvelle loi change-t-elle vraiment quelque chose ?

De nombreux parents d'élèves, enseignants et syndicats ont dénoncé une mesure "en trompe-l'œil", qui ne traiterait pas les problèmes de fond liés à l'usage des objets connectés en milieu scolaire.

C'est une des nouveautés de la rentrée: l'utilisation des portables est désormais interdite dans les écoles, au collège et dans certains lycées. Cette mesure, promesse de campagne d'Emmanuel Macron, a été votée fin juillet par le Parlement.

Mais cette loi, qualifiée "cosmétique" par l'opposition, vient combler un vide juridique plus qu'elle n'induit de véritables changements : la majorité des établissements ont en fait déjà régulé l'utilisation des téléphones portables.